Recouvrir le ZINGA

Home/Application/Recouvrir le ZINGA

Le ZINGA peut être revêtu d’un topcoat afin de donner aux structures une finition en couleurs. Comme tous les coatings poreux riches en zinc, il faut veiller à la compatibilité du topcoat avec le ZINGA.

En pratique nous conseillons l’emploi d’une couche intermédiaire afin d’éviter des problèmes de compatibilité avec le topcoat. Zingametall propose 2 sealers compatibles qui ont été testés selon ISO 12944: Zingalufer (sealer PU) et Zingaceram HS (sealer EP).

Il est quasi impossible de donner une liste exhaustive des produits qui sont ou qui ne sont pas compatibles avec le ZINGA. Chaque topcoat a ses propres caractéristiques ce qui rend sa compatibilité sur le ZINGA plus ou moins probable.

Nous donnons les directives générales suivantes afin de détecter si un topcoat est susceptible d’être appliqué sur le ZINGA.

Directives générales

Les caractéristiques mentionnées ci-dessous vous donnent de bonnes informations concernant la compatibilité du ZINGA.

N’utilisez jamais des peintures à base d’alkyde sur le ZINGA. L’alkyde réagira avec le Zinc et le rendra savonneux.

Des produits à base d’eau peuvent former des sels de zinc en-dessous du topcoat ce qui résultera en une mauvaise adhérence.
Des coatings à base d’eau ne peuvent pas être utilisés sur le ZINGA.

En général, les peintures à séchage rapide ont une meilleure performance sur le ZINGA. Les peintures à séchage rapide laissent moins de temps au solvant du topcoat pour pénétrer dans la couche de ZINGA et, par conséquent, d’endommager ses capacités de protection cathodique. L’idéal serait un temps de séchage au toucher de la peinture (à 20 °C) d’une heure avec un maximum de 2 heures.
Si le topcoat forme des produits acides lors de la polymérisation, ceci peut affecter le ZINGA. Les renseignements concernant la formation du produit lors de la polymérisation se retrouvent dans les fiches de sécurité.
Si une peinture est bien sèche, elle ne peut plus affecter la couche de ZINGA. Si ce temps de séchage est court, l’impact sur le ZINGA est également réduit, offrant une meilleure compatibilité.
Le ZINGA est sensible aux sulfates. Par conséquent il faut éviter les topcoats à base de sulfates.

Tests de compatibilité

Si un topcoat est utilisé directement sur le ZINGA, il est toujours recommandé de faire un petit test d’application sur une plaquette d’essai. Ceci évite des problèmes sur la structure à peindre et donne à l’applicateur l’opportunité d’apprendre à connaitre le produit.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter l’équipe technique de Zingametall.

Technique de voilage/couche entière

Afin d’éviter des bulles dans le topcoat ou dans la couche intermédiaire sur le ZINGA, nous vous conseillons d’appliquer celles-ci par la technique de voilage.

Une fine couche de topcoat ou de la couche intermédiaire est appliquée sur la surface du ZINGA avant application de la couche entière, ceci afin d’obtenir le film d’épaisseur normal.

Ce film mince pénètre uniquement la couche supérieure du ZINGA et obture sa surface hermétiquement. La couche mince relativement poreuse n’offre que peu d’obstacles au passage d’air des couches supérieures.

On applique d’abord une fine couche continue ce qui permet aux bulles un passage aisé à travers le film. La première couche par la technique de voilage forme une barrière contre les solvants agressifs dans le topcoat.

Couche de voilage

Application au moins 4 heures après que le ZINGA soit sec au toucher.

25 to 30 μm EFS (couche continue).

Dilution normale selon fiche technique.

Couche entière

Application au moins 2 heures après que la couche de voilage soit sèche au toucher.

Couche d’épaisseur spécifiée moins 25 à 30 μm EFS (de la couche de voilage)

Dilution normale selon la fiche technique

ZINGA sur (ancienne) galva